BERD

TUNISIE-BERD : Vers un renforcement de la coopération financière et technique

Share on FacebookEmail this to someonePrint this page

La coopération financière existante et les moyens de leur développement dans la période à venir étaient au centre de la rencontre du Ministre de l’Economie et de la Planification M. Samir SAIED avec la nouvelle Directrice de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) à Tunis Mme. Nodira MANSOUROVA, en présence de la Secrétaire de l’Etat chargée de la Coopération Internationale Mme Aida Hamdi.

Le Ministre a déclaré que la Tunisie est en train d’élaborer un programme de réforme profond, visant à relancer l’activité économique, et à booster progressivement la croissance, en focalisant sur un ensemble de moteurs fondamentaux, à l’instar de l’investissement et de l’exportation.

« Ce programme consiste, par ailleurs, à assurer le soutien nécessaire aux petites et moyennes entreprises (PME), à œuvrer à généraliser la digitalisation, à améliorer la gouvernance, et à accorder un plus grand intérêt à l’économie verte » a-t-il déclaré.

Samir SAIED a apprécié les efforts de la BERD, pendant la dernière décennie et sa contribution au financement de plusieurs projets dans les secteurs public et privé.

« Cette coopération devrait continuer à soutenir, notamment les PME, et les Start up, en vue d’en améliorer la compétitivité et d’en garantir la pérennité. » a-t-il souligné

« Dans période à venir, le travail devrait se concentrer sur d’autres secteurs prioritaires, tels que les énergies renouvelables, l’économie verte, et de fournir le soutien technique et l’expertise nécessaires en ce qui concerne l’amélioration du climat de l’investissement. » A-t-il ajouté.

De son coté, Mme MANSOUROVA a exprimé la disponibilité de la BERD pour développer davantage le partenariat existant entre les deux parties et de l’étendre à d’autres domaines tels que le tourisme et les services connexes, de soutenir l’investissement privé, en particulier les PME, le transport public et les énergies renouvelables, et de fournir l’expertise nécessaire pour faire progresser le partenariat entre les secteurs public et privé.